L’assertivité, cela s’apprend ?

by Kluwer Learning Team

Les Belges n’ont pas la réputation d’être assertifs. Typiquement, le Belge aime le compromis. Mais s’affirmer n’est pas lié à la nationalité. Il s’agit de se sentir bien dans sa peau et dans ses convictions.

ASSERTIF OU AGRESSIF ?

La voie de l’assertivité, c’est trouver le juste milieu entre une posture sous-assertive (fuite) et agressive (combat) : expliquer ce qui est important pour vous, quelles sont vos limites et ce, dans le respect des besoins de l’autre et des vôtres. Exprimer votre opinion sainement, sans insulter l’autre ni affaiblir votre propre message. Comme le souligne le professeur Eric Hermans : « Le respect est au cœur de l’assertivité. »

L’ASSERTIVITÉ EN PRÉVENTION DU BURN-OUT

La frontière entre un comportement sous-assertif et agressif est souvent tributaire du contexte. Eric Hermans : « Généralement, en situation normale, nous réussissons à nous affirmer. Le stress met cette faculté sous pression. Il provoque des émotions comme la frustration, la colère et la peur, téléguidant des réactions apprises et efficaces surtout à court terme. Claquer la porte, quitter une discussion pénible vous procurent certes un temps de réflexion mais la communication doit reprendre par la suite. »

L’inverse peut aussi se produire. Dans une organisation, certains endossent inconsciemment un rôle. Le perfectionniste qui dit oui à tout pour faire plaisir à tout le monde fait peu de cas de ses propres limites. La tension accumulée alimente un dangereux terreau propice au burn-out. Eric Hermans : « Un comportement sous-assertif et le burn-out sont clairement liés. Le burn-out est à la fois lié au contexte et à la personne. Adopter une attitude plus assertive et plus détendue est, à mon avis, un très bon moyen d’éviter le burn-out. »

CONSEILS & ASTUCES

Perfectionnez votre assertivité avec les techniques suivantes :

  1. Exprimez-vous en « messages-je » où vous prenez vos responsabilités et lâchez la nécessité d’argumenter.
  2. Osez également dire « non » sans vous sentir coupable. « Inutile de se justifier en permanence », poursuit Eric Hermans. « Le simple fait de ne pas avoir envie de faire quelque chose est une raison suffisante. »
  3. Commencez petit. Par exemple, entraînez-vous pendant toute une journée à dire « non ». Informez votre entourage de vos exercices. Eric Hermans : « En fin de compte, cela revient à avoir le courage d’être honnête avec vous-même. L’assertivité n’est pas qu’une question de technique, mais aussi de confiance en soi. »

 

Envie d’en savoir plus ?

La formation « L’assertivité : affirmez-vous en pensée et en action » vous donnez un nouvel élan à votre carrière.

Vous êtes manager ? Vous souhaitez diriger votre équipe de façon assurée ? La formation ‘L’assertivité dans votre rôle de manager’ a pour but de vous aider à réfléchir et agir avec assurance et fermeté.

Également intéressant pour vous