Facility management : créez un environnement à l’image de votre organisation

by Tomek Joos

Le domaine des facilities a fortement évolué ces dernières années. « Les facility managers ont désormais pour mission d’inciter les collaborateurs à adopter un certain comportement par la seule organisation de l’espace », explique Anton Maes, de Brainmove. Une tâche qui fait appel à des connaissances et des compétences très diversifiées.

Double casquette

Aux yeux d’Anton Maes, le facility management va bien au-delà du seul aménagement du lieu de travail. Les managers ont également la mission cruciale d’accompagner les collaborateurs dans leur changement de comportement, induit par cet agencement.

Finies les « usines à dossiers »

Le premier aspect — l’aménagement intérieur — contribue à stimuler la culture d’entreprise, la stratégie et le bien-être des travailleurs. C’est pourquoi tout espace professionnel devrait toujours refléter l’esprit et les activités principales de l’entreprise. Anton Maes : « Pour y parvenir, le facility manager doit impérativement avoir une bonne idée de ce qui définit un environnement de travail de qualité et connaître les avantages et inconvénients de chaque concept. L’époque des entreprises-usines à dossiers et des tâches isolées et répétitives est révolue. Dorénavant, les entreprises se reposent sur des solutions d’IA et attendent de leur personnel qu’il prenne part à la cocréation, qu’il collabore en présentiel comme à distance et qu’il développe des solutions créatives pour répondre à des problèmes inédits. Malheureusement, les locaux de bien des entreprises ne sont pas adaptés à ces nouvelles méthodes. »

Le rôle de soutien qu’assure le facility manager est crucial dans la transition vers le nouveau monde du travail
Anton Maes

Encourager certains comportements

« Le nouveau monde du travail repose sur l’équilibre entre trois éléments : bricks (bâtiments), bytes (technologies) et behaviour (comportement). L’intervention du facility manager est ici cruciale, car c’est son rôle que de s’assurer que les infrastructures correspondent aux activités premières de l’entreprise et favorisent les comportements désirés. »

« Un aménagement de l’environnement de travail bien conçu tient compte des besoins de tous les profils de l’entreprise et leur propose un éventail de postes de travail alternatifs pour mener à bien leurs missions. Par ailleurs, le projet doit favoriser le bien-être et la collaboration au sein de l’organisation. »

« De quoi les collaborateurs ont-ils besoin pour travailler dans le calme ? Comment encourager la coopération ? Enfin, quels sont les éléments à utiliser pour favoriser les comportements souhaités ? »

Gestion des changements

Les facility managers ont souvent affaire à des utilisateurs qui freinent des quatre fers face aux changements. C’est là tout l’intérêt de la gestion des changements. Les collaborateurs ont besoin d’être accompagnés dans leur transition vers le nouveau monde du travail. Une mission loin d’être évidente, et qui fait appel à d’autres compétences bien spécifiques. Quoi qu’il en soit, les facility managers doivent personnellement soutenir cette évolution, en promouvant activement la vision de l’entreprise et en l’appliquant sur le terrain. Des directives claires et la représentation du comportement attendu sont d’autres éléments contribuant à une transition réussie. Dans ce cadre, les facility managers doivent comprendre l’importance des RH et de la communication : développement du leadership et du coaching, création d’un plan de communication et lancement de projets de formations.

« Ceci dit, cette transition n’est pas un projet purement facilitaire, mais repose sur la coopération des départements RH, IT, business et contrôle de la qualité. Les facility managers endossent le rôle-clé de coordinateurs. »

Envie de poursuivre la réflexion ?

Pour aiguiser vos connaissances et développer vos compétences de facility manager des temps modernes, participez à la formation pratique « Facility management de A à Z ».

Biografie

Anton Maes est le gérant de Brainmove, un cabinet de consultance spécialisé dans la gestion des changements et dans le développement stratégie des lieux de travail. Avant de fonder Brainmove, Anton Maes a travaillé dix ans dans l’accompagnement de projets de changement et de communication pour GDF Suez. Son master en psychologie du travail et des organisations lui tout appris du fonctionnement des équipes et des entreprises. Lors de formations ultérieures, il a affûté davantage ses compétences en gestion des changements et en communication.

Également intéressant pour vous