Petit coup de pouce pour vous et votre entreprise sur le plan financier

Trop de personnes ne prennent conscience de l’importance de posséder des connaissances financières qu’au moment où elles en ont réellement besoin : lorsqu’elles présentent un projet à un client ou à une entreprise par exemple. « C’est un peu tard », explique le formateur Dries Potteau. « De bonnes connaissances de base, c’est mieux pour l’entreprise… et aussi pour vous. »

 

Une étude récente du groupe international de recrutement et de sélection Robert Walters révèle une nouvelle fois que les profils financiers sont extrêmement prisés, quelle que soit la taille de l’entreprise. La relance de l’économie favorise la croissance, ce qui renforce la nécessité de disposer au sein même de l’entreprise de connaissances sur les opérations et processus financiers.

Mais selon Dries Potteau, Manager chez Deloitte Accountancy, il est tout aussi important que chaque personne dans l’entreprise possède des connaissances financières de base pour stimuler les activités. « Du sommet à la base. Et dans tous les domaines ou maillons de la chaîne commerciale. Plus les connaissances financières de chaque collaborateur sont importantes, plus le développement des capacités sera élevé et plus les résultats seront solides. »

Dries évoque également avec détermination la sphère privée. « Une famille, c’est aussi une ‘entreprise’. Si l’on gère ses recettes et dépenses en connaissance de cause, il restera plus d’argent à la fin du mois. En plus, avec la numérisation, nous devons de plus en plus compter sur nous-mêmes. Ouvrir un compte, souscrire une assurance… tout se fait en ligne. Si l’on ne comprend pas les petits caractères, on ne fera sans doute pas le meilleur choix ou on sera plus susceptible de se faire avoir ou de devoir faire face à de mauvaises surprises. C’est pareil dans une entreprise. »

 

Dépenser tout ce qu’il y a en caisse ? Surtout pas !

Vous seriez surpris d’apprendre combien de dirigeants prennent des décisions en suivant leur intuition et évaluent la santé de l’entreprise à l’état de son compte en banque. Pourtant, le positif n’est pas toujours positif, et le négatif n’est pas toujours négatif. De nombreuses forces ‘invisibles’ sont en jeu, qui déterminent la véritable rentabilité. En dépensant tout ce qu’il y a en caisse, vous risquez tôt ou tard de rencontrer des difficultés.

 

Les personnes qui possèdent des connaissances financières sont plus fortes sur le plan professionnel et sur le plan privé

Dries Potteau

 

3 principes incontournables

Un architecte qui offre 10 % de réduction, mais réalise une marge brute de maximum 5 % enregistrera une perte. Cela semble clair comme de l’eau de roche, mais l’expérience de Dries nous indique le contraire. « Le principe de ‘marge brute’ est l’un des trois principes que chaque collaborateur devrait comprendre.

Tout comme la ‘valeur ajoutée’. Imaginez que le département RH souhaite engager un nouveau collaborateur. Comment peut-il convaincre le chef d’entreprise de l’utilité de cet investissement ? En prouvant par des chiffres que le collaborateur rapportera davantage qu’il ne coûtera. »

Troisièmement, chaque vendeur, responsable marketing, informaticien, magasinier… doit pouvoir établir un budget. « Le calcul précis des coûts et bénéfices protège l’entreprise des investissements qui ne contribuent pas à la santé de l’organisation. »

 

Vers une attitude orientée finances

Faut-il pour autant que chacun maîtrise tous les tenants et aboutissants du plan financier ou du bilan, jusqu’à la moindre virgule ? « Non. Ce qui est important c’est que les gens soient conscients que leurs actes – petits ou grands – ont un impact sur les chiffres de l’entreprise. Et donc aussi, finalement, sur les performances et la situation personnelles.

De plus, grâce aux connaissances financières, vous comprenez mieux la raison de certaines décisions. Vous êtes mieux armé contre les ‘rumeurs’ ou les fausses vérités et pouvez réagir de manière plus proactive aux évolutions et renforcer votre propre employabilité. »

En résumé, le but n’est pas d’apprendre à comprendre les chiffres pour les chiffres, mais d’acquérir des connaissances pour « faire mieux » dans l’intérêt de l’entreprise et de soi-même.

 

Envie d'en savoir plus ? Améliorez votre bagage et faites à votre supérieur ou votre client des propositions chiffrées qu’il ne pourra pas refuser. Découvrez La finance déchiffrée !

 

Dries Potteau est comptable-consultant fiscaliste chez Deloitte Private. Il accompagne les PME et les entreprises familiales depuis dix ans par le biais de conseils en matière de comptabilité, de fiscalité et de stratégie ainsi que dans les domaines financier et juridique. Outre sa fonction de conseiller avisé, il est également professeur dans des hautes écoles, et dispense des formations internes et externes.

 

Également intéressant pour vous