Le rôle des partenaires business RH chez KBC évolue et devient plus stratégique.

by Heidi Didden
Le rôle des partenaires business RH chez KBC évolue et devient plus stratégique.

Auparavant, les initiatives RH étaient motivées par l’expérience et de solides connaissances en ressources humaines. Désormais, les données et les compétences en matière de changement et d’influence sont essentielles dans les ressources humaines. Le rôle des partenaires business RH a également changé chez KBC : ceux-ci deviennent de plus en plus des partenaires qui, sur la base des données disponibles, conseillent la direction. Pour pouvoir mener à bien cette « évolution », ceux-ci ont été formés et soutenus lors d’une importante « HR Business Partner Masterclass ».

Le profil idéal d’un partenaire business RH

Ilse Wellens, Coach/Coordinatrice Partenaires Business RH au siège de KBC, s’est forgé une idée claire du partenaire business RH idéal. « Tout d’abord, vous devez disposer d’une vision stratégique qui vous permet de réfléchir à long terme avec le senior management. » Mais pour être un bon partenaire, il ne suffit pas d’avoir une vision. Il est également nécessaire d’avoir un bon QE et d’excellentes compétences en communication. Pouvoir s’adapter à son interlocuteur et construire une relation de confiance permet d’avoir un impact et de convaincre. « En tant que partenaire business RH, vous devez être le lien entre la politique RH et la stratégie opérationnelle. Cela signifie que vous devez pouvoir estimer avec précision les besoins des départements opérationnels, de savoir quand un département est prêt pour une étape spécifique, et d’être capable d’adapter en conséquence l’aide en matière de ressources humaines que vous proposez. En outre, vous pouvez améliorer votre force de persuasion grâce à de bonnes compétences en narration. Être capable de chercher l’inspiration à l’extérieur de l’entreprise, en regardant par dessus le mur, est une compétence que nous attendons de nos partenaires business RH », explique Ilse Wellens.

Dans le titre de la fonction du partenaire business RH, le mot « business » est au milieu. Des réflexes commerciaux, c’est-à-dire un « sens aigu du business », font également partie du profil du partenaire business RH idéal chez KBC. Ilse Wellens le décrit de cette manière : « En tant que partenaire business RH, vous devez savoir ce qui motive l’entreprise. Comment un département contribue-t-il aux résultats de l’entreprise ? Et comment vous, en tant que professionnel RH, vous pouvez y contribuer, grâce à des initiatives qui améliorent l’implication des collaborateurs, lesquels disposent des compétences nécessaires pour la fonction qu’ils exercent ou qu’ils devraient exercer à l’avenir. Ces atouts sont cruciaux, et, idéalement, devraient être associés à une bonne connaissance organisationnelle. »

L’évolution en pratique

Le nouveau rôle du partenaire business RH chez KBC est la conséquence d’un changement de modèle au sein du service RH, qui a clairement opté pour le principe « digital first, human when needed », et qui a abandonné son rôle de conseiller en ressources humaines, un « généraliste » des ressources humaines aidant l’entreprise au quotidien, et travaillant souvent sur la base de processus ou de cas spécifiques (approche en matière de congés de maladie, soutien lors du recrutement, licenciement, sous-performance, etc.). Toutefois, la législation et la politique devenant de plus en plus complexes, KBC a décidé d’attribuer à des centres d’expertise certains thèmes tels que la réintégration des travailleurs malades de longue durée, l’approche à adopter en cas de sous-performance, etc. C’est ainsi que la gestion des cas spécifiques a été entièrement confiée aux centres d’expertise, et un certain nombre de conseillers RH sont devenus des partenaires business RH, qui se concentrent davantage sur leur rôle stratégique, axé sur les données, soutenus par l’équipe de People Analytics récemment formée. De nouvelles personnes ont également été recrutées en tant que partenaires business RH. Ce nouveau rôle était nécessaire, tout comme les formations pour ce nouveau rôle.

Pour concrétiser ce rôle, les compétences cruciales des futurs partenaires business RH ont été définies. « Tant les anciens partenaires business RH que les nouveaux se sont comparés au profil idéal envisagé. Ce résultat a été discuté et comparé à l’image que le coach et la direction des ressources humaines avaient de la personne. À partir de ces résultats, nous avons déterminé ensemble ce sur quoi nous souhaitions travailler à court et à long terme, en équipe ou de manière individuelle », explique Ilse Wellens. « Les compétences qui constituaient pour notre équipe le plus grand défi ont été à la base de la Masterclass, pour laquelle nous avons sollicité Kluwer Formations. »

Inspiration, vision et enthousiasme

« J’ai découvert les formations ouvertes Masterclass HR Business Partner de Kluwer Formations », explique Ilse Wellens. Cette formation semblait couvrir une grande partie des aspects que nos partenaires business RH souhaitaient améliorer. En collaboration avec Ilse Schepens, Learning Consultant chez Kluwer Formations, et Raf Vanzeer, formateur principal de la Masterlass, nous avons examiné le programme en détail, nous l’avons retravaillé et affiné afin qu’il réponde pleinement à nos priorités.

Le changement est-il perceptible, cinq mois après la formation ? C’est que nous souhaiterions savoir, bien entendu.

« Il est encore difficile d’estimer les résultats de la formation et la manière dont mes collègues vont traduire cette formation dans le nouveau rôle de partenaire business RH. Ce qui est perceptible, cependant, c’est l’amélioration de la vision stratégique. Nos collaborateurs ont reçu différents modèles et jalons pour développer une stratégie business. Cela leur a vraiment ouvert les yeux. Ils se sont fixé comme défi d’approfondir ou de lire davantage à ce sujet. À cet égard, les listes de lecture proposées lors de chaque module étaient les bienvenues. Certains collègues ont été vraiment inspirés, et ont lu des ouvrages sur les systèmes organisationnels ou les relations humaines, et ont même choisi et introduit un modèle spécifique dans leur département. »

« Cette Masterclass est tout sauf un cours qui termine dans une armoire. La formation continue à vivre et est régulièrement réutilisée. »

Pas un cours qui termine dans une armoire

« Ce qui me frappe le plus, c’est la manière dont le groupe de partenaires business RH, qui, auparavant, occupait différentes fonctions, avec différents niveaux d’expérience, s’est rapproché. Il s’agit désormais de professionnels ayant fusionné pour former un groupe solide. Ils ont pris contact entre les sessions de formation, se réfèrent à ce qu’ils ont appris et travaillent maintenant en groupes sur les points d’action de la formation. Cette Masterclass est tout sauf un cours qui termine dans une armoire. La formation continue à vivre et est régulièrement réutilisée. »

Tandis que les partenaires business RH mettent progressivement en pratique ce qu’ils ont appris et engrangent leurs premiers résultats, Ilse Wellens pense déjà à la suite de la formation : « Nous avons décidé de réévaluer la situation après un an. Les partenaires business RH pourront à nouveau s’évaluer. Où en sont-ils, et comment ont-ils évolué personnellement ? Mais aussi : qu’avons-nous réalisé au niveau de l’entreprise, et quelle direction prend KBC ? Parce que KBC ne reste pas immobile, et de nouveaux changements sont à venir. Et bien entendu, les ressources humaines seront pleinement impliquées dans ces changements. »

Envie de plus ?

Vous êtes intéressé par un trajet de formation sur mesure pour vos responsables RH ? Trouvez l’inspiration en contactant notre Learning Consultant Ilse Schepens – ilse.schepens@wolterskluwer.com ou formez le +32 474 74 85 83.

KBC a développé ses formations internes en s’inspirant du programme de formation HR Business Partner : Master Class.

Biografie

Ilse Wellens est HR Business Partner Corporate Staff & Coach HR BP’s chez KBC.

Également intéressant pour vous