Stimuler les flux de connaissances : l’ubérisation de l’expertise

by Geert Goovaerts

Les connaissances qu’un collaborateur utilise dans ses tâches quotidiennes ne sont que la pointe de l’iceberg. Mettre en lumière et en valeur son expertise cachée est l’objectif de la plateforme en ligne, SkillDeal. Son CEO, Eric Lox, est convaincu qu’une plateforme en ligne de partage des connaissances rend, non seulement, l’entreprise plus flexible mais accroît aussi le bien-être des collaborateurs. Ou comment l’ubérisation des connaissances et des compétences ne peut que profiter à une entreprise.

 

Eric Lox : « Chaque entreprise est assise sur une montagne de connaissances et de compétences inexploitées. Donner à l’expertise cachée des collaborateurs un espace d’accomplissement produit un effet stimulant, tant pour l’entreprise que pour les collaborateurs. SkillDeal propose aux collaborateurs un cadre dans lequel ils peuvent échanger leurs connaissances à leur guise. D’une part, cela leur offre la possibilité de montrer les connaissances et l’expertise dont ils disposent. Et d’autre part, ils peuvent adresser leurs questions aux collègues et obtenir ainsi une réponse rapide. La plateforme joue sur le reflexe naturel des gens, à savoir répondre aux questions qui relèvent de leur domaine d’intérêt. SkillDeal réunit l’offre et la demande, sans que cela n’exige de l’entreprise du temps et une organisation formelle supplémentaire. »

 

Quel est le concept de base de SkillDeal ?

Eric Lox : « Chaque collaborateur peut créer un profil sur SkillDeal et y indiquer ses compétences, qui peuvent différer de sa fonction exercée au quotidien. Ainsi, un comptable peut connaître toutes les finesses de Photoshop parce qu’il est un photographe amateur talentueux. Les personnes confrontées à un problème ou à une question peuvent préciser les ‘experts’ à qui ils veulent envoyer leur question. L’expert accepte ensuite la mission et s’emploie à traiter rapidement et efficacement la question. Ce qui stimule la transmission des connaissances, sans que cela doive passer par les personnes de contact fixes de l’organisation. »

 

La plateforme ne fait-elle pas courir le risque de voir des collaborateurs submergés de questions ?

Eric Lox : « Lorsqu’un expert reçoit une question dans sa boîte, il peut choisir de l’accepter ou non. Vous n’êtes donc pas tenu de répondre à chaque question et de vous investir continuellement dans la plateforme. Par ailleurs, le système payant – à la minute – permet aussi de maintenir le flux de questions dans certaines limites. Chacun commence avec un budget de base exprimé en minutes. Si vous avez une question, vous la payez en temps. Lorsque votre budget est épuisé, cela vous encourage à répondre vous-même à des questions pour le reconstituer. Nous favorisons ainsi une alternance naturelle d’offre et de demande. »

 

L’échange de minutes est un exemple de ‘gamification’ au sein de la plateforme. Va-t-elle encore se peaufiner ?

Eric Lox : « En effet, vous récoltez des minutes en complétant votre profil et en répondant aux questions. Vous garnissez ainsi votre budget de minutes payantes pour pouvoir vous-même poser des questions sur la plateforme. Par ailleurs, chaque demandeur peut évaluer l’expert en lui octroyant des étoiles après avoir reçu sa réponse. Ce système d’évaluation permet ainsi au collaborateur de monter dans le classement et d’obtenir une reconnaissance supplémentaire pour son travail. »

 

Quelle est la valeur ajoutée de SkillDeal par rapport à un forum habituel de questions/réponses ?

Eric Lox : « La résolution de problèmes est une composante importante de l’outil, mais les possibilités vont bien au-delà. Nous voulons stimuler la transmission des connaissances, donner un coup de pouce aux innovations. Vous pouvez poser une question concrète mais aussi demander simultanément à différents experts de réfléchir à un projet ou à un défi. Ainsi, nous voyons régulièrement que d’autres demandeurs embrayent sur la question, ce qui produit des séances de brainstorming spontanées. C’est intéressant parce qu’il s’agit souvent de personnes mettant en lumière d’autres perspectives, des clés de compréhension différentes. La plateforme réussit ainsi à rapprocher des collègues qui ne se seraient jamais rencontrés parce qu’ils ont des fonctions différentes ou sont dans d’autres départements. Récemment, un collaborateur a posté une question pour un expert au sujet de Design Thinking. D’autres demandeurs ont également affiché leur intérêt à ce sujet et, in fine, l’expert a organisé durant la pause de midi une brève formation pour cinq personnes. Un moment de formation spontané qui n’a rien coûté à l’entreprise, ni en temps, ni en argent. Voilà ce que j’appelle exploiter à fond toutes les potentialités de la plateforme. »

 

Les entreprises font souvent appel aux technologies sociales pour partager des connaissances, telles que Yammer ou Google Drive. Sur quel besoin, SkillDeal joue-t-elle ? Où se situe la plus-value de la plateforme sociale ?

Eric Lox : « De nombreuses entreprises intègrent déjà les réseaux sociaux dans leur travail quotidien. Et nous ne pouvons que l’encourager. Les entreprises qui sont familiarisées et ouvertes aux plateformes telles que Yammer ont déjà le réflexe de partager des connaissances et de rechercher des contacts avec les collègues.

Il faut cependant distinguer clairement les outils de communication et les outils de collaboration. Les programmes de dialogue instantané, messengers, forums, vidéoconférence, etc. reposent tous sur la communication. SkillDeal met l’accent sur la collaboration. Cela va donc plus loin que la simple communication. La plateforme établit un pont entre les collaborateurs afin de partager effectivement des connaissances, résoudre des problèmes et progresser sur cette base. Les deux types d’outils peuvent parfaitement être utilisés côte à côte. Les collaborateurs nouent des contacts par l’intermédiaire de SkillDeal, décident d’approfondir le problème et planifient à cet effet une vidéoconférence digne de ce nom. »

Cela va donc plus loin que la simple communication. La plateforme établit un pont entre les collaborateurs afin de partager effectivement des connaissances, résoudre des problèmes et progresser sur cette base.

Eric Lox

 

Quand une entreprise est-elle prête pour SkillDeal ?

Eric Lox : « Aucune entreprise ne peut prétendre que le partage des connaissances n’est pas important. Pour vraiment tirer avantage de la plateforme, il vaut mieux commencer à travailler avec plus de 50 collaborateurs. C’est à partir de ce niveau d’effectifs qu’une entreprise ou un groupe devient trop grand pour permettre aux collaborateurs d’entrer en contact sans outils. Naturellement, le terrain sera plus favorable si l’entreprise a une culture ouverte, notamment à l’égard des technologies sociales. Mais, en définitive, la plateforme est si conviviale et logique dans sa conception que même les entreprises dépourvues d’expériences dans le domaine des plateformes sociales peuvent profiter rapidement de ses avantages. »

 

Dans quelle mesure les technologies sociales contribuent-elles à la souplesse de l’entreprise ? Sont-elles devenues incontournables ?

Eric Lox : « L’expression la plus claire de l’accroissement de la souplesse des collaborateurs est le fait qu’ils indiquent eux-mêmes leurs compétences et expertise. Vous dépassez ainsi les limites d’une description de fonction et tirez parti de toute la palette de leurs talents. La plateforme assure aussi des réactions rapides aux questions et aux projets, sans devoir suivre une voie de communication et risquer ainsi un blocage quelconque. Non seulement cela assure une solution rapide mais cela réduit aussi le stress chez les collaborateurs. Moins de stress, le sentiment d’être entendu, davantage de liens entre les collaborateurs, etc. Cela contribue donc également au bien-être, ce qui accroît la motivation du collaborateur dans son travail proprement dit.

Par ailleurs, la plateforme exerce également une fonction analytique. Elle permet d’avoir une vue d’ensemble sur les principales questions qui se posent au sein de l’entreprise, sur ses besoins de connaissances et de soutien supplémentaires. Pour une grande entreprise, il est très difficile sinon de le savoir. On peut donc là aussi y réagir rapidement. »

 

Et maintenant ? Quel est l’avenir de la plateforme sociale au sein des entreprises ?

Eric Lox : « SkillDeal est encore jeune. Nous collaborons déjà avec BNP Paribas Fortis. Nous commençons, en juin, chez BNP Paribas en France et en septembre nous démarrons chez Orange. Mais nous remarquons aussi dans tous nos autres contacts que la demande existe et que le marché y réagit bien. Les entreprises en perçoivent la valeur ajoutée et donc le besoin. En outre, nous évaluons régulièrement l’outil et déterminons chaque trimestre des adaptations prioritaires. Nous continuons donc à examiner systématiquement ce que nous pouvons améliorer pour pouvoir tirer parti rapidement de la demande. »

 

« Une burning platform aux mains des collaborateurs »

Mouna Ferdi, Project & Change Manager Smart Working au RH de BNP Paribas Fortis, teste SkillDeal dans le cadre d’un projet pilote au sein de l’un de leurs départements.

Mouna Ferdi : « Notre entreprise compte 16.000 collaborateurs en Belgique et 189.000 collaborateurs dans le groupe. Cela signifie, d’une part, que nous disposons d’une expertise considérable, mais que d’autre part, il peut être très difficile de trouver rapidement la personne qui pourra répondre à une question donnée. Lorsque vous vous limitez aux canaux de communication classiques établis dans une entreprise, vous risquez l’enlisement. En effet, une personne peut ne pas avoir le temps d’aider quelqu’un d’autre à un moment donné, se sentir dépassée, ne pas pouvoir aider dans l’immédiat … SkillDeal élimine cette pression en supprimant les barrières qui morcellent le réseau. Il facilite l’accès à d’autres collègues qui disposent de plus de temps et peuvent examiner pus rapidement votre question. Et il met des personnes en contact les unes avec les autres. Des personnes qui, autrement, ne se seraient pas rencontrées. C’est ainsi qu’un cadre supérieur a récemment posté une question sur la plate-forme à propos de l’utilisation de IBM Connections. Il souhaitait obtenir des informations de base de la part de quelqu’un qui avait déjà travaillé avec cette application. J’ai réagi immédiatement, j’ai parlé avec lui et je lui ai expliqué, pendant une brève réunion, tous les avantages et inconvénients, de sorte qu’il disposait, à la fin de notre conversation, de toutes les informations nécessaires pour décider de travailler ou non avec cet outil. Sans la plate-forme, nous ne serions jamais entrés en contact, ou en tout cas pas aussi vite. »

Lorsque vous vous limitez aux canaux de communication classiques établis dans une entreprise, vous risquez l’enlisement. SkillDeal élimine cette pression en supprimant les barrières qui morcellent le réseau. 

Mouna Ferdi

 

EricLoxEric Lox, CEO de SkillDeal

SkillDeal est composée d’une équipe de 4 cofondateurs, ayant tous une expérience de plus de 15 ans dans de grandes entreprises. Les membres de l’équipe sont complémentaires : un graphiste, deux développeurs et un commercial. Grâce à leur expérience dans le secteur corporate, ils peuvent munir SkillDeal d’éléments nécessaires pour répondre aux besoins des grandes entreprises.

 

En lire plus sur le partage des connaissances ?

Lisez aussi cet article d’Isabel De Clercq, learning consultant et trendcatcher :

Également intéressant pour vous