Prévention des incendies : n’attendez pas de voir la fumée

by Audrey Van den Bempt

Une analyse des risques d’incendie est-elle réalisée régulièrement dans votre entreprise ? Si les entreprises font du placement des extincteurs une priorité, elles négligent trop souvent les mesures de prévention des incendies. L’expert incendie, Marc Aspeslagh, plaide pour une telle analyse des risques, en adoptant un point de vue critique et moderne.

 

“Une enquête menée aux Pays-Bas a révélé que 40 % des entreprises ayant subi un incendie ont fait faillite dans les deux années qui suivent. Les compagnies d’assurances se montrent de plus en plus méfiantes. Elles sont de moins en moins enclines à indemniser les dommages si elles soupçonnent l’entreprise victime de ne pas avoir mis en œuvre une politique de prévention digne de ce nom alors que les incendies survenant dans les entreprises sont en recrudescence. Les entreprises ont donc tout intérêt à placer la prévention des incendies en tête de leur liste de priorités.”

 “Or, elles semblent encore convaincues que prévoir un nombre suffisant d’extincteurs est suffisant pour atteindre un niveau de sécurité satisfaisant. Alors qu’elles devraient surtout mettre l’accent sur les mesures de prévention des incendies. Elles ne le font pas assez. Elles ne prennent pas conscience, ni ne reconnaissent pas suffisamment les risques d’incendie. Elles préfèrent investir dans du matériel de lutte contre l’incendie et se créer ainsi un faux sentiment de sécurité.”

 

Bon sens en matière de prévention d’incendie

“Respecter les prescriptions légales ne suffit pas. De nombreuses mesures ne sont pas obligatoires alors qu’elles peuvent accroître considérablement le niveau de sécurité. Les portes coupe-feu peuvent empêcher la propagation d’un incendie à l’ensemble du bâtiment à condition bien entendu qu’elles soient fermées. Si des portes coupe-feu ont été installées, elles doivent rester fermées ou équipées d’un système qui les ferme en cas d’incendie.”

 

Un regard moderne

“La prévention pêche généralement plus par ignorance que par mauvaise volonté. Les mentalités à propos de la prévention des incendies semblent ne pas avoir évolué depuis les années 1960. Prévention à travers des exercices incendie et des problèmes mis en scène. Ainsi, tout le monde veut apprendre comment éteindre une friteuse qui prend feu. Alors que les principaux risques d’incendie proviennent actuellement de l’électronique !”

“Chaque faux-plafond dans un bureau dissimule un enchevêtrement de câbles et d’alimentations électriques. Le risque de surchauffe est considérable. Ou pensez à un bureau ordinaire, où se trouvent un ordinateur portable, un écran supplémentaire, un téléphone, une tablette, un GSM connecté en permanence à un câble de chargement qui a été commandé en ligne en Chine… juste à côté d’une pile de papiers ou d’une peluche. Nous constatons qu’une ‘petite cause’ est à l’origine d’un nombre croissant d’incendies dans les entreprises.”

 

Le plus grand danger, c’est la surchauffe de l’électronique, des prises et des alimentations électriques

Marc Aspeslagh

 

Un œil critique voit davantage

“Une entreprise a intérêt à prendre le temps de mener une véritable analyse des risques. Et comme le collaborateur interne que vous êtes n’est pas formé généralement pour détecter les véritables risques, un regard extérieur est indispensable. Cet œil extérieur n’est pas nécessairement l’avis des pompiers. Dans les entreprises, les pompiers examinent surtout l’impact d’un incendie sur le bâtiment et les possibilités d’évacuation. Et sur la base de leurs conclusions sur ce plan, ils donnent un avis. Les risques d’incendie découlant du comportement humain relèvent cependant de la responsabilité de l’employeur.”

 

Suivi régulier

“En fonction du risque d’incendie et des activités de l’entreprise ou de l’organisation, une analyse des risques d’incendie tous les trois ans n’est pas du luxe même si une évaluation et un suivi chaque année contribuent sans conteste à la réduction du risque d’incendie.”

 

 

Envie d’en savoir plus ?

Vous voulez savoir comment rendre votre entreprise moins exposée aux risques d’incendie ? Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans les formations La prévention de l’incendie au travail et l’Analyse des risques d’incendie : Atelier. Vous voulez un aperçu de toutes nos formations en HSE ? Téléchargez notre catalogue.

 

 

Marc Aspeslagh possède plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la prévention incendie, qu’il a principalement acquise au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves. Il a suivi diverses formations de lutte contre l’incendie en Belgique et à l’étranger et a lui-même donné des formations sur la sécurité incendie dans le secteur maritime, nucléaire et du transport. Marc est spécialisé dans la réalisation de Fire Risk Assessments pour les entreprises, les pouvoirs publics et les événements.

 

Également intéressant pour vous