Une bonne stratégie SEO se prépare comme un marathon

by Gude Verhaert

Les bonnes pratiques du référencement naturel (SEO) selon Frederik Vermeire, spécialiste en la matière.

La plupart des internautes utilisent Google ou un autre moteur de recherche pour trouver un produit ou service. Mais comment faire pour que votre produit ou entreprise soit classé parmi les meilleurs résultats de recherche ? « De nombreuses idées reçues circulent à propos du référencement naturel », explique Frederik Vermeire, spécialiste et formateur en SEO. « Mais une bonne stratégie SEO adaptée à l’utilisateur bénéficie vraiment à la visibilité de votre site web. »

Les rebelles du SEO

Formateur chez Kluwer Formations, Frederik Vermeire a osé se lancer comme freelance SEO il y a quatre ans. « J’ai constaté que les entreprises n’avaient pas suffisamment conscience du potentiel du SEO », déclare-t-il. « De nombreuses idées reçues circulent. Et malheureusement, il y a aussi beaucoup de rebelles dans ce domaine. J’avais donc envie de guider les entreprises dans la bonne direction. »Frederik Vermeire a récemment écrit un ouvrage intitulé : « Krachtige SEO » (disponible en néerlandais uniquement). Il s’agit de la première contribution belge qui aide les entreprises à mieux se classer dans les moteurs de recherche grâce au SEO. « Dans ce domaine, la Belgique est à la traîne par rapport aux Pays-Bas », poursuit-il. « Heureusement, depuis l’an dernier, la situation évolue et les entreprises sont plus nombreuses à surfer sur la vague de la numérisation. Mais nous n’avons pas encore rattrapé tout notre retard. Lorsque vous introduisez une requête en néerlandais dans un moteur de recherche, 7 sites internet sur 10 sont des sites d’entreprises néerlandaises. »

Ne suivez pas votre instinct, glissez-vous dans la peau de l’utilisateur
FREDERIK VERMEIRE

Comme un marathon

Pour être visible en ligne et capter l’attention, une entreprise doit absolument élaborer une bonne stratégie SEO. « Le SEO est l’élément final du parcours client », selon Frederik Vermeire. « Il influe sur les actions du client lorsque celui-ci souhaite acheter des chaussures, par exemple. Pour une entreprise, il est donc intéressant de découvrir l’intention de recherche des clients potentiels. » Mais comment se lancer dans une telle stratégie ? Le spécialiste énumère les trois piliers principaux du SEO, à savoir la technique, la stratégie de contenu et l’autorité en ligne. « Investissez tout d’abord dans l’aspect technique », conseille-t-il. « Adressez-vous à un bon développeur de sites web. » Il fera en sorte que le « spider » de Google, un robot qui scanne le web mondial et indexe les pages trouvées, repère les bons éléments sur votre site internet. » Le deuxième pilier est une bonne stratégie de contenu. « Bon nombre d’entreprises ont un bon site web et d’excellents articles de blog, mais ceux-ci sont généralement rédigés d’une manière trop instinctive, qui reflète le point de vue de l’auteur, sans tenir compte de celui de l’utilisateur. » Le dernier pilier consiste à optimiser l’autorité en ligne. « Pour ce point, il est important d’obtenir des liens de sites web influents », explique Frederik Vermeire.Au début, le SEO exige de sérieux investissements. « C’est un peu comme la préparation en vue d’un marathon », poursuit Frederik Vermeire. « Vous devez d’abord bien maîtriser les bases avant de maintenir une certaine fréquence de contenu. » Pour préserver la visibilité de votre site internet, le spécialiste recommande d’analyser ce que fait la concurrence et de partager des liens provenant d’autres sites web. Mais comment faire pour comprendre l’algorithme imprévisible de Google ? « C’est impossible », s’esclaffe l’auteur. « Cet algorithme est un peu comme la recette du Coca-Cola. Personne n’en connaît les ingrédients et le secret est bien gardé. » Mais cela ne doit pas décourager les entreprises. « Si vous créez votre site web en vous glissant dans la peau de l’utilisateur, les moteurs de recherche vous récompenseront automatiquement. »

Magasin de chaussures Francine versus Zalando

Dans « Krachtige SEO » et lors de ses formations, Frederik Vermeire ne s’adresse pas qu’aux grandes entreprises comme Accent et Cebeo, mais aussi aux PME, aux commerçants et aux indépendants. Une stratégie SEO globale est-elle intéressante pour les petites entreprises ayant peu de moyens ? « Je prends toujours l’exemple du magasin de chaussures Francine au coin de la rue », répond Frederik Vermeire. « Ce magasin a une belle boutique en ligne dans laquelle tous les modèles sont joliment présentés. Mais il ne peut évidemment pas lutter contre des entreprises comme Torfs ou Zalando. » En revanche, Francine peut miser sur la stratégie de la longue traîne (long tail). Cette approche repose sur la création de pages de contenu très spécifique afin d’apparaître en bonne place dans les résultats de recherche Google. « Le SEO reste évidemment une question de budget. Malheureusement, les petites entreprises pensent souvent qu’elles n’ont pas de temps ou de moyens à y consacrer. »

Durant ses années d’expérience en tant qu’expert des technologies numériques, Frederik Vermeire a aussi entendu beaucoup d’histoires horribles. Ainsi, des entreprises ayant « suroptimisé » leur SEO ont-elles été pénalisées par Google. « C’est bien sûr effrayant, car votre site web peut alors être supprimé de la page de recherche. » Mais alors, que faire ? « Tout d’abord, garder son calme. Ensuite, construire une bonne argumentation. Énumérer toutes les étapes de votre stratégie, et leur date de mise en œuvre. Google examinera ce journal de bord chronologique. Si vous avez vraiment fait un effort, tout ira bien. » Frederik Vermeire a déjà eu l’occasion de constater que la concurrence génère parfois des liens de très mauvaise qualité. « Ils s’adressent à des agences obscures au Bangladesh, qui leur vendent une centaine liens de mauvaise qualité », raconte-t-il. « Et ces liens, parmi lesquels des sites web douteux, pointent vers mon site internet. Évidemment, Google risque de trouver mon propre site suspect. Il est donc important de vérifier votre profil de liens. »

La recherche vocale est l’avenir du SEO Frederik Vermeire

Musique d’avenir

Ces derniers temps, le paysage SEO a commencé à muter. « On parle beaucoup de la “voix” en ce moment », confie Frederik Vermeire. « C’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’écrire mon livre. Cette tendance est sur toutes les lèvres, mais peu d’entreprises en connaissent réellement les possibilités. Dans dix ans, nous n’actionnerons probablement plus notre smartphone du bout des doigts. La transition entre la recherche à l’ancienne et la recherche vocale a déjà commencé. »

Dans la formation « Scoren in Google met SEO » (« Une bonne référence sur Google grâce au SEO »), Frederik Vermeire invite les participants à acquérir des bases solides en matière de SEO. « Mon but premier est qu’ils soient en mesure d’en discuter avec des spécialistes », explique-t-il. « Quand je reçois une facture du garage avec toutes sortes de pièces de voiture que je ne connais pas, je demande des explications. Eh bien, c’est un peu l’objectif de cette formation dans le domaine du SEO. » Il utilise également de nombreux exemples pratiques. « à la fin de la formation, les cerveaux des participants sont saturés de théorie », prévient Frederik Vermeire. « Je partage en effet beaucoup d’informations, dont certaines sont techniques et assez complexes. Le SEO n’est pas une matière facile, mais l’effort en vaut vraiment la peine. Après tout, vous êtes là pour attirer plus de visiteurs de qualité sur votre site internet et, par conséquent, plus de clients dans votre entreprise, n’est-ce pas ? »

Envie d’en savoir plus ?

Vous souhaitez améliorer la visibilité de votre site internet ? Découvrez notre formation Marketing Digital : l’acquisition avancée

Biografie

Frederik Vermeire, spécialiste du SEO et du marketing en ligne, Wiseo

Également intéressant pour vous